Nouvelles recettes

Walmart est poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan

Walmart est poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan

Un client de Walmart a déposé une plainte contre Walmart pour avoir prétendument fraudé des clients avec de fausses allégations de « 100 % Real Par

Wikimedia Commons

Je rêve qu'un jour tous les produits à base de parmesan seront exempts de pulpe de bois.

L'héritage du parmesan en Amérique fait face à un autre coup dur. Walmart a été poursuivi pour « pratiques prétendument trompeuses, trompeuses, fausses, déloyales et frauduleuses » sur la question des traces de pulpe de bois trouvées dans le parmesan. " qui contient en fait jusqu'à 10 pour cent de charges non fromagères comme la cellulose à base de pâte de bois.

"Les consommateurs se fient raisonnablement à l'étiquette et croient que la déclaration de [Walmart] selon laquelle le produit est composé à 100 % de parmesan signifie qu'aucun substitut ou agent de remplissage n'est présent dans le récipient", indique le procès. « Parce que le produit contient en fait des charges et des substituts, l'allégation « 100 % » parmesan est littéralement fausse et trompe également les consommateurs. »

Le client qui a déposé la poursuite demande le statut de recours collectif. Bien que cela semble être la première action en justice intentée contre un détaillant sur WoodCheeseGate, selon Bloomberg, quelqu'un a poursuivi Kraft la semaine dernière pour le même problème.

Walmart a déjà rappelé le produit incriminé – le fromage 100 % parmesan essentiel de Jewel-Osco – et prévoit de le supprimer progressivement et de le remplacer par la marque premium à la place, selon Consumériste.


Moniteur de propagande Pre$

Agissant sur un pourboire, des agents de la Food and Drug Administration ont effectué une visite surprise dans une fromagerie rurale de Pennsylvanie par une froide journée de novembre 2012.

Ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient : la preuve que Castle Cheese Inc. falsifiait son parmesan 100 % véritable avec des substituts à prix réduit et des charges telles que la pâte de bois et le distribuait à certaines des plus grandes chaînes d'épicerie du pays.

Certains fournisseurs de parmesan râpé ont été produit mal étiqueté s en les remplissant de trop de cellulose, un agent anti-agglomérant courant à base de pâte de bois, ou utiliser du cheddar moins cher , au lieu du vrai Romano. La présidente de Castle, Michelle Myrter, devrait plaider coupable ce mois-ci à des accusations criminelles. Elle risque jusqu'à un an de prison et 100 000 $ d'amende.

Les brasseurs allemands protègent leur réputation avec Reinheitsgebot, une série de lois sur la pureté élaborées pour la première fois il y a 500 ans, et les producteurs de champagne interdisent à la plupart des vignobles en dehors de leur territoire d'utiliser le nom. Maintenant le toute la force du gouvernement américain a été mise à contribution défendre l'authenticité des fromages italiens à pâte dure râpés. Lequel est bonnes nouvelles pour Neal Schuman.

Le gouvernement américain à nouveau à la rescousse.

Jeter une base solide pour l'affaire, j'en suis sûr.

Pendant des années, Schuman a été un seul Reinheitsgebot, insistant sur le fait que les granulés parfumés que les Américains saupoudrent sur leur pizza et leurs penne devraient être la vraie chose sinon, l'étiquette devrait le dire.

Les enjeux sont réels à 100 pour cent pour lui. La société Schuman's Fairfield, N.J., Arthur Schuman Inc., est le plus gros vendeur de fromages italiens à pâte dure aux États-Unis, avec 33 pour cent du marché intérieur. Il estime que 20 pour cent de la production américaine - d'une valeur de 375 millions de dollars de ventes - est mal étiquetée.

"Le point de basculement était le fromage râpé, où moins de 40 pour cent du produit était en fait un produit fromager", a déclaré Schuman. « Les consommateurs sont innocents et n'obtiennent pas ce qu'ils ont négocié. Et c'est tout simplement faux.

Quelle est la gravité du problème ? Bloomberg News a fait tester le fromage râpé acheté en magasin pour la teneur en pulpe de bois par un laboratoire indépendant.

La cellulose est un additif sûr, et un niveau acceptable est de 2 à 4 pour cent, selon Dean Sommer, un technologue en fromage au Center for Dairy Research à Madison, Wisconsin. 8,8 pour cent de cellulose, tandis que le fromage parmesan râpé 100 % Great Value de Walmart Stores Inc. a enregistré 7,8 pour cent, selon les résultats des tests. La marque Whole Foods 365 n'a pas indiqué la cellulose comme ingrédient sur l'étiquette, mais a tout de même été testée à 0,3 pour cent. Kraft avait 3,8 pour cent.

"Nous restons attachés à la qualité de nos produits", a déclaré Michael Mullen, porte-parole de Kraft Heinz Co., dans un e-mail. John Forrest Ales, un porte-parole de Walmart, a déclaré qu'il mettait en doute la fiabilité du test d'un seul échantillon et que l'équipe de conformité de Walmart examinait ces résultats.

Jewel-Osco enquête également, a déclaré la porte-parole Mary Frances Trucco dans un e-mail. "Nous sommes fiers de la qualité des produits que nous livrons à nos clients", a déclaré Trucco.

"Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de cellulose présente", a déclaré Blaire Kniffin, porte-parole de Whole Foods Market Inc. dans un e-mail, ajoutant qu'il pourrait s'agir d'un faux positif. “Mais nous enquêtons sur cette affaire.”

Selon le rapport de la FDA sur Castle, « aucun parmesan n'a été utilisé pour fabriquer le fromage parmesan 100 % râpé de la marque Market Pantry, vendu dans les magasins Target Corp., ainsi que le parmesan râpé Always Save et le meilleur choix 100 % râpé. Fromage Parmesan, vendu par Associated Wholesale Grocers Inc., qui, avec ses filiales, approvisionne 3 400 magasins de détail dans 30 États. Au lieu de cela, il y avait un mélange de suisse, de mozzarella, de cheddar blanc et de cellulose, selon la FDA.

Castle n'a jamais été un fournisseur autorisé de Target, selon la porte-parole de Target, Molly Snyder. "Nous enquêtons sur les informations fournies dans le rapport", a-t-elle déclaré dans un e-mail. Jeff Pedersen, vice-président exécutif d'Associated Wholesale Grocers, n'a fait aucun commentaire.

J'ai toujours aimé le contenant en carton avec le dessus en plastique vous donnant le choix entre une demi-lune ou des trous de shaker pour contrôler votre distribution de fromage râpé.

Jusqu'à récemment, il y avait peu d'incitation à suivre les règles d'étiquetage . Les affaires pénales sont rares. C'est parce que la FDA, qui applique les lois alimentaires du pays, donne la priorité aux risques pour la santé, a déclaré John Spink, directeur de la Food Fraud Initiative à la Michigan State University. Mais les poursuites civiles abondent. Une plainte du 29 janvier accuse McDonald’s Corp. de vendre des bâtonnets de mozzarella pure qui contiennent de l'amidon, considéré comme un agent de remplissage, une affirmation démentie par la société.

Fromagers commettre l'adultération parce qu'il économise de l'argent.

C'est dans les millions de dollars.

--Suite--"

Et là, j'allais manger des spaghettis pour le souper ce soir.

Pas de fromage, merci.

METTRE À JOUR: Walmart poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan


Moniteur de propagande Pre$

Agissant sur un pourboire, des agents de la Food and Drug Administration ont effectué une visite surprise dans une fromagerie rurale de Pennsylvanie par une froide journée de novembre 2012.

Ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient : la preuve que Castle Cheese Inc. falsifiait son parmesan 100 % véritable avec des substituts à prix réduit et des charges telles que la pâte de bois et le distribuait à certaines des plus grandes chaînes d'épicerie du pays.

Certains fournisseurs de parmesan râpé ont été produit mal étiqueté s en les remplissant de trop de cellulose, un agent anti-agglomérant courant à base de pâte de bois, ou utiliser du cheddar moins cher , au lieu du vrai Romano. La présidente de Castle, Michelle Myrter, devrait plaider coupable ce mois-ci à des accusations criminelles. Elle risque jusqu'à un an de prison et 100 000 $ d'amende.

Les brasseurs allemands protègent leur réputation avec Reinheitsgebot, une série de lois sur la pureté élaborées pour la première fois il y a 500 ans, et les producteurs de champagne interdisent à la plupart des vignobles en dehors de leur territoire d'utiliser le nom. Maintenant le toute la force du gouvernement américain a été mise à contribution défendre l'authenticité des fromages italiens à pâte dure râpés. Lequel est bonnes nouvelles pour Neal Schuman.

Le gouvernement américain à nouveau à la rescousse.

Jeter une base solide pour l'affaire, j'en suis sûr.

Pendant des années, Schuman a été un seul Reinheitsgebot, insistant sur le fait que les granulés parfumés que les Américains saupoudrent sur leur pizza et leurs penne devraient être la vraie chose sinon, l'étiquette devrait le dire.

Les enjeux sont réels à 100 pour cent pour lui. La société Schuman Fairfield, N.J., Arthur Schuman Inc., est le plus gros vendeur de fromages italiens à pâte dure aux États-Unis, avec 33 pour cent du marché intérieur. Il estime que 20 pour cent de la production américaine - d'une valeur de 375 millions de dollars de ventes - est mal étiquetée.

"Le point de basculement était le fromage râpé, où moins de 40 pour cent du produit était en fait un produit fromager", a déclaré Schuman. « Les consommateurs sont innocents et n'obtiennent pas ce qu'ils ont négocié. Et c'est tout simplement faux.

Quelle est la gravité du problème ? Bloomberg News a fait tester le fromage râpé acheté en magasin pour la teneur en pulpe de bois par un laboratoire indépendant.

La cellulose est un additif sûr, et un niveau acceptable est de 2 à 4 pour cent, selon Dean Sommer, un technologue en fromage au Center for Dairy Research à Madison, Wisconsin. Le fromage parmesan râpé 100 % essentiel de Jewel-Osco a été 8,8 pour cent de cellulose, tandis que le fromage parmesan râpé 100 % Great Value de Walmart Stores Inc. a enregistré 7,8 pour cent, selon les résultats des tests. La marque Whole Foods 365 n'a pas indiqué la cellulose comme ingrédient sur l'étiquette, mais a tout de même été testée à 0,3 pour cent. Kraft avait 3,8 pour cent.

"Nous restons attachés à la qualité de nos produits", a déclaré Michael Mullen, porte-parole de Kraft Heinz Co., dans un e-mail. John Forrest Ales, un porte-parole de Walmart, a déclaré qu'il mettait en doute la fiabilité du test d'un seul échantillon et que l'équipe de conformité de Walmart examinait ces résultats.

Jewel-Osco enquête également, a déclaré la porte-parole Mary Frances Trucco dans un e-mail. "Nous sommes fiers de la qualité des produits que nous livrons à nos clients", a déclaré Trucco.

"Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de cellulose présente", a déclaré Blaire Kniffin, porte-parole de Whole Foods Market Inc. dans un e-mail, ajoutant qu'il pourrait s'agir d'un faux positif. “Mais nous enquêtons sur cette affaire.”

Selon le rapport de la FDA sur Castle, « aucun parmesan n'a été utilisé pour fabriquer le fromage parmesan 100 % râpé de la marque Market Pantry, vendu dans les magasins Target Corp., ainsi que le parmesan râpé Always Save et le meilleur choix 100 % râpé. Fromage Parmesan, vendu par Associated Wholesale Grocers Inc., qui, avec ses filiales, approvisionne 3 400 magasins de détail dans 30 États. Au lieu de cela, il y avait un mélange de suisse, de mozzarella, de cheddar blanc et de cellulose, selon la FDA.

Castle n'a jamais été un fournisseur autorisé de Target, selon la porte-parole de Target, Molly Snyder. "Nous enquêtons sur les informations fournies dans le rapport", a-t-elle déclaré dans un e-mail. Jeff Pedersen, vice-président exécutif d'Associated Wholesale Grocers, n'a fait aucun commentaire.

J'ai toujours aimé le contenant en carton avec le dessus en plastique vous donnant le choix entre une demi-lune ou des trous de shaker pour contrôler votre distribution de fromage râpé.

Jusqu'à récemment, il y avait peu d'incitation à suivre les règles d'étiquetage . Les affaires pénales sont rares. C'est parce que la FDA, qui applique les lois alimentaires du pays, donne la priorité aux risques pour la santé, a déclaré John Spink, directeur de la Food Fraud Initiative à la Michigan State University. Mais les poursuites civiles abondent. Une plainte du 29 janvier accuse McDonald’s Corp. de vendre des bâtonnets de mozzarella pure qui contiennent de l'amidon, considéré comme un agent de remplissage, une affirmation démentie par la société.

Fromagers commettre l'adultération parce qu'il économise de l'argent.

C'est dans les millions de dollars.

--Suite--"

Et là, j'allais manger des spaghettis pour le souper ce soir.

Pas de fromage, merci.

METTRE À JOUR: Walmart poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan


Moniteur de propagande Pre$

Agissant sur un pourboire, des agents de la Food and Drug Administration ont effectué une visite surprise dans une fromagerie rurale de Pennsylvanie par une froide journée de novembre 2012.

Ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient : la preuve que Castle Cheese Inc. falsifiait son parmesan 100 % véritable avec des substituts à prix réduit et des charges telles que la pâte de bois et le distribuait à certaines des plus grandes chaînes d'épicerie du pays.

Certains fournisseurs de parmesan râpé ont été produit mal étiqueté s en les remplissant de trop de cellulose, un agent anti-agglomérant courant à base de pâte de bois, ou utiliser du cheddar moins cher , au lieu du vrai Romano. La présidente de Castle, Michelle Myrter, devrait plaider coupable ce mois-ci à des accusations criminelles. Elle risque jusqu'à un an de prison et 100 000 $ d'amende.

Les brasseurs allemands protègent leur réputation avec Reinheitsgebot, une série de lois sur la pureté élaborées pour la première fois il y a 500 ans, et les producteurs de champagne interdisent à la plupart des vignobles en dehors de leur territoire d'utiliser le nom. Maintenant le toute la force du gouvernement américain a été mise à contribution défendre l'authenticité des fromages italiens à pâte dure râpés. Lequel est bonnes nouvelles pour Neal Schuman.

Le gouvernement américain à nouveau à la rescousse.

Jeter une base solide pour l'affaire, j'en suis sûr.

Pendant des années, Schuman a été un seul homme Reinheitsgebot, insistant sur le fait que les granulés parfumés que les Américains saupoudrent sur leur pizza et leurs penne devraient être la vraie chose sinon, l'étiquette devrait le dire.

Les enjeux sont réels à 100 pour cent pour lui. La société Schuman's Fairfield, N.J., Arthur Schuman Inc., est le plus gros vendeur de fromages italiens à pâte dure aux États-Unis, avec 33 pour cent du marché intérieur. Il estime que 20 pour cent de la production américaine - d'une valeur de 375 millions de dollars de ventes - est mal étiquetée.

"Le point de basculement était le fromage râpé, où moins de 40 pour cent du produit était en fait un produit fromager", a déclaré Schuman. « Les consommateurs sont innocents et n'obtiennent pas ce qu'ils ont négocié. Et c'est tout simplement faux.

Quelle est la gravité du problème ? Bloomberg News a fait tester le fromage râpé acheté en magasin pour la teneur en pulpe de bois par un laboratoire indépendant.

La cellulose est un additif sûr, et un niveau acceptable est de 2 à 4 pour cent, selon Dean Sommer, un technologue en fromage au Center for Dairy Research à Madison, Wisconsin. Le fromage parmesan râpé 100 % essentiel de Jewel-Osco a été 8,8 pour cent de cellulose, tandis que le fromage parmesan râpé 100 % Great Value de Walmart Stores Inc. a enregistré 7,8 pour cent, selon les résultats des tests. La marque Whole Foods 365 n'a pas répertorié la cellulose comme ingrédient sur l'étiquette, mais a tout de même été testée à 0,3 pour cent. Kraft avait 3,8 pour cent.

"Nous restons attachés à la qualité de nos produits", a déclaré Michael Mullen, porte-parole de Kraft Heinz Co. dans un e-mail. John Forrest Ales, un porte-parole de Walmart, a déclaré qu'il mettait en doute la fiabilité du test d'un seul échantillon et que l'équipe de conformité de Walmart examinait ces résultats.

Jewel-Osco enquête également, a déclaré la porte-parole Mary Frances Trucco dans un e-mail. "Nous sommes fiers de la qualité des produits que nous livrons à nos clients", a déclaré Trucco.

"Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de cellulose présente", a déclaré Blaire Kniffin, porte-parole de Whole Foods Market Inc. dans un e-mail, ajoutant qu'il pourrait s'agir d'un faux positif. “Mais nous enquêtons sur cette affaire.”

Selon le rapport de la FDA sur Castle, « aucun parmesan n'a été utilisé pour fabriquer le fromage parmesan 100 % râpé de la marque Market Pantry, vendu dans les magasins Target Corp., ainsi que le parmesan râpé Always Save et le meilleur choix 100 % râpé. Fromage parmesan, vendu par Associated Wholesale Grocers Inc., qui, avec ses filiales, approvisionne 3 400 magasins de détail dans 30 États. Au lieu de cela, il y avait un mélange de suisse, de mozzarella, de cheddar blanc et de cellulose, selon la FDA.

Castle n'a jamais été un fournisseur autorisé de Target, selon la porte-parole de Target, Molly Snyder. "Nous enquêtons sur les informations fournies dans le rapport", a-t-elle déclaré dans un e-mail. Jeff Pedersen, vice-président exécutif d'Associated Wholesale Grocers, n'a fait aucun commentaire.

J'ai toujours aimé le contenant en carton avec le dessus en plastique vous donnant le choix entre une demi-lune ou des trous de shaker pour contrôler votre distribution de fromage râpé.

Jusqu'à récemment, il y avait peu d'incitation à suivre les règles d'étiquetage . Les affaires pénales sont rares. C'est parce que la FDA, qui applique les lois alimentaires du pays, donne la priorité aux risques pour la santé, a déclaré John Spink, directeur de la Food Fraud Initiative à la Michigan State University. Mais les poursuites civiles abondent. Une plainte du 29 janvier accuse McDonald’s Corp. de vendre des bâtonnets de mozzarella pure qui contiennent de l'amidon, considéré comme un agent de remplissage, une affirmation démentie par la société.

Fromagers commettre l'adultération parce qu'il économise de l'argent.

C'est dans les millions de dollars.

--Suite--"

Et là, j'allais manger des spaghettis pour le souper ce soir.

Pas de fromage, merci.

METTRE À JOUR: Walmart poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan


Moniteur de propagande Pre$

Agissant sur un pourboire, des agents de la Food and Drug Administration ont effectué une visite surprise dans une fromagerie rurale de Pennsylvanie par une froide journée de novembre 2012.

Ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient : la preuve que Castle Cheese Inc. falsifiait son parmesan 100 % véritable avec des substituts à prix réduit et des charges telles que la pâte de bois et le distribuait à certaines des plus grandes chaînes d'épicerie du pays.

Certains fournisseurs de parmesan râpé ont été produit mal étiqueté s en les remplissant de trop de cellulose, un agent anti-agglomérant courant à base de pâte de bois, ou utiliser du cheddar moins cher , au lieu du vrai Romano. La présidente de Castle, Michelle Myrter, devrait plaider coupable ce mois-ci à des accusations criminelles. Elle risque jusqu'à un an de prison et 100 000 $ d'amende.

Les brasseurs allemands protègent leur réputation avec Reinheitsgebot, une série de lois sur la pureté élaborées pour la première fois il y a 500 ans, et les producteurs de champagne interdisent à la plupart des vignobles en dehors de leur territoire d'utiliser le nom. Maintenant le toute la force du gouvernement américain a été mise à contribution défendre l'authenticité des fromages italiens à pâte dure râpés. Lequel est bonnes nouvelles pour Neal Schuman.

Le gouvernement américain à nouveau à la rescousse.

Jeter une base solide pour l'affaire, j'en suis sûr.

Pendant des années, Schuman a été un seul homme Reinheitsgebot, insistant sur le fait que les granulés parfumés que les Américains saupoudrent sur leur pizza et leurs penne devraient être la vraie chose sinon, l'étiquette devrait le dire.

Les enjeux sont réels à 100 pour cent pour lui. La société Schuman's Fairfield, N.J., Arthur Schuman Inc., est le plus gros vendeur de fromages italiens à pâte dure aux États-Unis, avec 33 pour cent du marché intérieur. Il estime que 20 pour cent de la production américaine - d'une valeur de 375 millions de dollars de ventes - est mal étiquetée.

"Le point de basculement était le fromage râpé, où moins de 40 pour cent du produit était en fait un produit fromager", a déclaré Schuman. « Les consommateurs sont innocents et n'obtiennent pas ce qu'ils ont négocié. Et c'est tout simplement faux.

Quelle est la gravité du problème ? Bloomberg News a fait tester le fromage râpé acheté en magasin pour la teneur en pulpe de bois par un laboratoire indépendant.

La cellulose est un additif sûr, et un niveau acceptable est de 2 à 4 pour cent, selon Dean Sommer, un technologue en fromage au Center for Dairy Research à Madison, Wisconsin. Le fromage parmesan râpé 100 % essentiel de Jewel-Osco a été 8,8 pour cent de cellulose, tandis que le fromage parmesan râpé 100 % Great Value de Walmart Stores Inc. a enregistré 7,8 pour cent, selon les résultats des tests. La marque Whole Foods 365 n'a pas indiqué la cellulose comme ingrédient sur l'étiquette, mais a tout de même été testée à 0,3 pour cent. Kraft avait 3,8 pour cent.

"Nous restons attachés à la qualité de nos produits", a déclaré Michael Mullen, porte-parole de Kraft Heinz Co. dans un e-mail. John Forrest Ales, un porte-parole de Walmart, a déclaré qu'il mettait en doute la fiabilité du test d'un seul échantillon et que l'équipe de conformité de Walmart examinait ces résultats.

Jewel-Osco enquête également, a déclaré la porte-parole Mary Frances Trucco dans un e-mail. "Nous sommes fiers de la qualité des produits que nous livrons à nos clients", a déclaré Trucco.

"Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de cellulose présente", a déclaré Blaire Kniffin, porte-parole de Whole Foods Market Inc. dans un e-mail, ajoutant qu'il pourrait s'agir d'un faux positif. “Mais nous enquêtons sur cette affaire.”

Selon le rapport de la FDA sur Castle, « aucun parmesan n'a été utilisé pour fabriquer le fromage parmesan 100 % râpé de la marque Market Pantry, vendu dans les magasins Target Corp., ainsi que le parmesan râpé Always Save et le meilleur choix 100 % râpé. Fromage Parmesan, vendu par Associated Wholesale Grocers Inc., qui, avec ses filiales, approvisionne 3 400 magasins de détail dans 30 États. Au lieu de cela, il y avait un mélange de suisse, de mozzarella, de cheddar blanc et de cellulose, selon la FDA.

Castle n'a jamais été un fournisseur autorisé de Target, selon la porte-parole de Target, Molly Snyder. "Nous enquêtons sur les informations fournies dans le rapport", a-t-elle déclaré dans un e-mail. Jeff Pedersen, vice-président exécutif d'Associated Wholesale Grocers, n'a fait aucun commentaire.

J'ai toujours aimé le contenant en carton avec le dessus en plastique qui vous donne le choix entre une demi-lune ou des trous de shaker pour contrôler votre distribution de fromage râpé.

Jusqu'à récemment, il y avait peu d'incitation à suivre les règles d'étiquetage . Les affaires pénales sont rares. C'est parce que la FDA, qui applique les lois alimentaires du pays, donne la priorité aux risques pour la santé, a déclaré John Spink, directeur de la Food Fraud Initiative à la Michigan State University. Mais les poursuites civiles abondent. Une plainte du 29 janvier accuse McDonald’s Corp. de vendre des bâtonnets de mozzarella pure qui contiennent de l'amidon, considéré comme un agent de remplissage, une affirmation démentie par la société.

Fromagers commettre l'adultération parce qu'il économise de l'argent.

C'est dans les millions de dollars.

--Suite--"

Et là, j'allais manger des spaghettis pour le souper ce soir.

Pas de fromage, merci.

METTRE À JOUR: Walmart poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan


Moniteur de propagande Pre$

Agissant sur un pourboire, des agents de la Food and Drug Administration ont effectué une visite surprise dans une fromagerie rurale de Pennsylvanie par une froide journée de novembre 2012.

Ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient : la preuve que Castle Cheese Inc. falsifiait son parmesan 100 % véritable avec des substituts à prix réduit et des charges telles que la pâte de bois et le distribuait à certaines des plus grandes chaînes d'épicerie du pays.

Certains fournisseurs de parmesan râpé ont été produit mal étiqueté s en les remplissant de trop de cellulose, un agent anti-agglomérant courant à base de pâte de bois, ou utiliser du cheddar moins cher , au lieu du vrai Romano. La présidente de Castle, Michelle Myrter, devrait plaider coupable ce mois-ci à des accusations criminelles. Elle risque jusqu'à un an de prison et 100 000 $ d'amende.

Les brasseurs allemands protègent leur réputation avec Reinheitsgebot, une série de lois sur la pureté élaborées pour la première fois il y a 500 ans, et les producteurs de champagne interdisent à la plupart des vignobles en dehors de leur territoire d'utiliser le nom. Maintenant le toute la force du gouvernement américain a été mise à contribution défendre l'authenticité des fromages italiens à pâte dure râpés. Lequel est bonnes nouvelles pour Neal Schuman.

Le gouvernement américain à nouveau à la rescousse.

Jeter une base solide pour l'affaire, j'en suis sûr.

Pendant des années, Schuman a été un seul homme Reinheitsgebot, insistant sur le fait que les granulés parfumés que les Américains saupoudrent sur leur pizza et leurs penne devraient être la vraie chose sinon, l'étiquette devrait le dire.

Les enjeux sont réels à 100 pour cent pour lui. La société Schuman's Fairfield, N.J., Arthur Schuman Inc., est le plus gros vendeur de fromages italiens à pâte dure aux États-Unis, avec 33 pour cent du marché intérieur. Il estime que 20 pour cent de la production américaine - d'une valeur de 375 millions de dollars de ventes - est mal étiquetée.

"Le point de basculement était le fromage râpé, où moins de 40 pour cent du produit était en fait un produit fromager", a déclaré Schuman. « Les consommateurs sont innocents et n'obtiennent pas ce qu'ils ont négocié. Et c'est tout simplement faux.

Quelle est la gravité du problème ? Bloomberg News a fait tester le fromage râpé acheté en magasin pour la teneur en pulpe de bois par un laboratoire indépendant.

La cellulose est un additif sûr, et un niveau acceptable est de 2 à 4 pour cent, selon Dean Sommer, un technologue en fromage au Center for Dairy Research à Madison, Wisconsin. 8,8 pour cent de cellulose, tandis que le fromage parmesan râpé 100 % Great Value de Walmart Stores Inc. a enregistré 7,8 pour cent, selon les résultats des tests. La marque Whole Foods 365 n'a pas indiqué la cellulose comme ingrédient sur l'étiquette, mais a tout de même été testée à 0,3 pour cent. Kraft avait 3,8 pour cent.

"Nous restons attachés à la qualité de nos produits", a déclaré Michael Mullen, porte-parole de Kraft Heinz Co. dans un e-mail. John Forrest Ales, un porte-parole de Walmart, a déclaré qu'il mettait en doute la fiabilité du test d'un seul échantillon et que l'équipe de conformité de Walmart examinait ces résultats.

Jewel-Osco enquête également, a déclaré la porte-parole Mary Frances Trucco dans un e-mail. "Nous sommes fiers de la qualité des produits que nous livrons à nos clients", a déclaré Trucco.

"Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de cellulose présente", a déclaré Blaire Kniffin, porte-parole de Whole Foods Market Inc. dans un e-mail, ajoutant qu'il pourrait s'agir d'un faux positif. “Mais nous enquêtons sur cette affaire.”

Selon le rapport de la FDA sur Castle, « aucun parmesan n'a été utilisé pour fabriquer le fromage parmesan 100 % râpé de la marque Market Pantry, vendu dans les magasins Target Corp., ainsi que le parmesan râpé Always Save et le meilleur choix 100 % râpé. Fromage Parmesan, vendu par Associated Wholesale Grocers Inc., qui, avec ses filiales, approvisionne 3 400 magasins de détail dans 30 États. Au lieu de cela, il y avait un mélange de suisse, de mozzarella, de cheddar blanc et de cellulose, selon la FDA.

Castle n'a jamais été un fournisseur autorisé de Target, selon la porte-parole de Target, Molly Snyder. "Nous enquêtons sur les informations fournies dans le rapport", a-t-elle déclaré dans un e-mail. Jeff Pedersen, vice-président exécutif d'Associated Wholesale Grocers, n'a fait aucun commentaire.

J'ai toujours aimé le contenant en carton avec le dessus en plastique vous donnant le choix entre une demi-lune ou des trous de shaker pour contrôler votre distribution de fromage râpé.

Jusqu'à récemment, il y avait peu d'incitation à suivre les règles d'étiquetage . Les affaires pénales sont rares. C'est parce que la FDA, qui applique les lois alimentaires du pays, donne la priorité aux risques pour la santé, a déclaré John Spink, directeur de la Food Fraud Initiative à la Michigan State University. Mais les poursuites civiles abondent. Une plainte du 29 janvier accuse McDonald’s Corp. de vendre des bâtonnets de mozzarella pure qui contiennent de l'amidon, considéré comme un agent de remplissage, une affirmation démentie par la société.

Fromagers commettre l'adultération parce qu'il économise de l'argent.

C'est dans les millions de dollars.

--Suite--"

Et là, j'allais manger des spaghettis pour le souper ce soir.

Pas de fromage, merci.

METTRE À JOUR: Walmart poursuivi pour de la pulpe de bois dans du parmesan


Moniteur de propagande Pre$

Agissant sur un pourboire, des agents de la Food and Drug Administration ont effectué une visite surprise dans une fromagerie rurale de Pennsylvanie par une froide journée de novembre 2012.

Ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient : la preuve que Castle Cheese Inc. falsifiait son parmesan 100 % véritable avec des substituts à prix réduit et des charges telles que la pâte de bois et le distribuait à certaines des plus grandes chaînes d'épicerie du pays.

Certains fournisseurs de parmesan râpé ont été produit mal étiqueté s en les remplissant de trop de cellulose, un agent anti-agglomérant courant à base de pâte de bois, ou utiliser du cheddar moins cher , au lieu du vrai Romano. La présidente de Castle, Michelle Myrter, devrait plaider coupable ce mois-ci à des accusations criminelles. Elle risque jusqu'à un an de prison et 100 000 $ d'amende.

Les brasseurs allemands protègent leur réputation avec Reinheitsgebot, une série de lois sur la pureté élaborées pour la première fois il y a 500 ans, et les producteurs de champagne interdisent à la plupart des vignobles en dehors de leur territoire d'utiliser le nom. Maintenant le toute la force du gouvernement américain a été mise à contribution défendre l'authenticité des fromages italiens à pâte dure râpés. Lequel est bonnes nouvelles pour Neal Schuman.

Le gouvernement américain à nouveau à la rescousse.

Jeter une base solide pour l'affaire, j'en suis sûr.

Pendant des années, Schuman a été un Reinheitsgebot à lui tout seul, insistant sur le fait que les granulés parfumés que les Américains saupoudrent sur leur pizza et leurs penne devraient être la vraie chose, sinon, l'étiquette devrait le dire.

Les enjeux sont réels à 100 pour cent pour lui. La société Schuman's Fairfield, N.J., Arthur Schuman Inc., est le plus gros vendeur de fromages italiens à pâte dure aux États-Unis, avec 33 pour cent du marché intérieur. Il estime que 20 pour cent de la production américaine - d'une valeur de 375 millions de dollars de ventes - est mal étiquetée.

"Le point de basculement était le fromage râpé, où moins de 40 pour cent du produit était en fait un produit fromager", a déclaré Schuman. « Les consommateurs sont innocents et n'obtiennent pas ce qu'ils ont négocié. Et c'est tout simplement faux.

Quelle est la gravité du problème ? Bloomberg News a fait tester le fromage râpé acheté en magasin pour la teneur en pulpe de bois par un laboratoire indépendant.

La cellulose est un additif sûr, et un niveau acceptable est de 2 à 4 pour cent, selon Dean Sommer, un technologue en fromage au Center for Dairy Research à Madison, Wisconsin. Le fromage parmesan râpé 100 % essentiel de Jewel-Osco a été 8,8 pour cent de cellulose, tandis que le fromage parmesan râpé 100 % Great Value de Walmart Stores Inc. a enregistré 7,8 pour cent, selon les résultats des tests. La marque Whole Foods 365 n'a pas indiqué la cellulose comme ingrédient sur l'étiquette, mais a tout de même été testée à 0,3 pour cent. Kraft avait 3,8 pour cent.

"Nous restons attachés à la qualité de nos produits", a déclaré Michael Mullen, porte-parole de Kraft Heinz Co. dans un e-mail. John Forrest Ales, un porte-parole de Walmart, a déclaré qu'il mettait en doute la fiabilité du test d'un seul échantillon et que l'équipe de conformité de Walmart examinait ces résultats.

Jewel-Osco enquête également, a déclaré la porte-parole Mary Frances Trucco dans un e-mail. "Nous sommes fiers de la qualité des produits que nous livrons à nos clients", a déclaré Trucco.

"Nous croyons fermement qu'il n'y a pas de cellulose présente", a déclaré Blaire Kniffin, porte-parole de Whole Foods Market Inc. dans un e-mail, ajoutant qu'il pourrait s'agir d'un faux positif. “Mais nous enquêtons sur cette affaire.”

Selon le rapport de la FDA sur Castle, « aucun parmesan n'a été utilisé pour fabriquer le fromage parmesan 100 % râpé de la marque Market Pantry, vendu dans les magasins Target Corp., ainsi que le parmesan râpé Always Save et le meilleur choix 100 % râpé. Fromage Parmesan, vendu par Associated Wholesale Grocers Inc., qui, avec ses filiales, approvisionne 3 400 magasins de détail dans 30 États. Au lieu de cela, il y avait un mélange de suisse, de mozzarella, de cheddar blanc et de cellulose, selon la FDA.

Castle n'a jamais été un fournisseur autorisé de Target, selon la porte-parole de Target, Molly Snyder. "Nous enquêtons sur les informations fournies dans le rapport", a-t-elle déclaré dans un e-mail. Jeff Pedersen, vice-président exécutif d'Associated Wholesale Grocers, n'a fait aucun commentaire.

J'ai toujours aimé le contenant en carton avec le dessus en plastique qui vous donne le choix entre une demi-lune ou des trous de shaker pour contrôler votre distribution de fromage râpé.

Jusqu'à récemment, il y avait peu d'incitation à suivre les règles d'étiquetage . Criminal cases are rare. That’s because the FDA, which enforces the country’s food laws, prioritizes health hazards, said John Spink, director of the Food Fraud Initiative at Michigan State University. But civil lawsuits abound. A Jan. 29 complaint accuses McDonald’s Corp. of selling pure mozzarella sticks that contain starch, considered a filler, a claim the company denies.

Cheese makers commit adulteration because it saves money.

It's in the millions of dollars.

--more--"

And here I was going to have spaghetti for supper tonight.

No cheese, thanks.

METTRE À JOUR: Walmart sued over wood pulp in parmesan cheese


Propaganda Pre$ Monitor

Acting on a tip, agents of the Food and Drug Administration paid a surprise visit to a cheese factory in rural Pennsylvania on a cold November day in 2012.

They found what they were looking for: evidence that Castle Cheese Inc. was doctoring its 100 percent real Parmesan with cut-rate substitutes and such fillers as wood pulp and distributing it to some of the country’s biggest grocery chains.

Some grated Parmesan suppliers have been mislabeling product s by filling them with too much cellulose, a common anticlumping agent made from wood pulp, or using cheaper cheddar , instead of real Romano. Castle president Michelle Myrter is scheduled to plead guilty this month to criminal charges. She faces up to a year in prison and a $100,000 fine.

German brewers protect their reputations with Reinheitsgebot, a series of purity laws first drawn up 500 years ago, and Champagne makers prohibit most vineyards outside their turf from using the name. Maintenant le full force of the US government has been brought to bear defending the authenticity of grated hard Italian cheeses. Lequel est good news for Neal Schuman.

The U.S. government to the rescue again.

Laying a solid foundation for the case, I'm sure.

For years, Schuman has been a one-man Reinheitsgebot, insisting that the fragrant granules Americans sprinkle on their pizza and penne ought to be the real thing if not, the label should say so.

The stakes are 100 percent real for him. Schuman’s Fairfield, N.J., company, Arthur Schuman Inc., is the biggest seller of hard Italian cheeses in the United States, with 33 percent of the domestic market. He estimates that 20 percent of US production — worth $375 million in sales — is mislabeled.

“The tipping point was grated cheese, where less than 40 percent of the product was actually a cheese product,” Schuman said. “Consumers are innocent, and they’re not getting what they bargained for. And that’s just wrong.”

How serious is the problem? Bloomberg News had store-bought grated cheese tested for wood-pulp content by an independent laboratory.

Cellulose is a safe additive, and an acceptable level is 2 percent to 4 percent, according to Dean Sommer, a cheese technologist at the Center for Dairy Research in Madison, Wis. Essential Everyday 100% Grated Parmesan Cheese, from Jewel-Osco, was 8.8 percent cellulose, while Walmart Stores Inc.’s Great Value 100% Grated Parmesan Cheese registered 7.8 percent, according to test results. Whole Foods’s 365 brand didn’t list cellulose as an ingredient on the label, but still tested at 0.3 percent. Kraft had 3.8 percent.

“We remain committed to the quality of our products,” Michael Mullen, a Kraft Heinz Co. spokesman, said in an e-mail. John Forrest Ales, a Walmart spokesman, said he questioned the reliability of testing a single sample and that Walmart’s “compliance team is looking into these findings.”

Jewel-Osco is also investigating, spokeswoman Mary Frances Trucco said in an e-mail. “We pride ourselves on the quality of products we deliver for our customers,” Trucco said.

“We strongly believe that there is no cellulose present,” Blaire Kniffin, a Whole Foods Market Inc. spokeswoman, said in an e-mail, adding that it could have been a false positive. “But we are investigating this matter.”

According to the FDA’s report on Castle, “no Parmesan cheese was used to manufacture” the Market Pantry brand 100% grated Parmesan Cheese, sold at Target Corp. stores, and Always Save Grated Parmesan Cheese and Best Choice 100% Grated Parmesan Cheese, sold by Associated Wholesale Grocers Inc., which along with its subsidiaries supplies 3,400 retail stores in 30 states. Instead, there was a mixture of Swiss, mozzarella, white cheddar, and cellulose, according to the FDA.

Castle has never been an authorized Target vendor, according to Target spokeswoman Molly Snyder. “We are investigating the information provided in the report,” she said in an e-mail. Jeff Pedersen, an executive vice president of Associated Wholesale Grocers, had no comment.

I always liked the cardboard container with the plastic top giving you a choice of a half moon or shaker holes to control your grated cheese distribution.

Until recently, there was little incentive to follow labeling rules . Criminal cases are rare. That’s because the FDA, which enforces the country’s food laws, prioritizes health hazards, said John Spink, director of the Food Fraud Initiative at Michigan State University. But civil lawsuits abound. A Jan. 29 complaint accuses McDonald’s Corp. of selling pure mozzarella sticks that contain starch, considered a filler, a claim the company denies.

Cheese makers commit adulteration because it saves money.

It's in the millions of dollars.

--more--"

And here I was going to have spaghetti for supper tonight.

No cheese, thanks.

METTRE À JOUR: Walmart sued over wood pulp in parmesan cheese


Propaganda Pre$ Monitor

Acting on a tip, agents of the Food and Drug Administration paid a surprise visit to a cheese factory in rural Pennsylvania on a cold November day in 2012.

They found what they were looking for: evidence that Castle Cheese Inc. was doctoring its 100 percent real Parmesan with cut-rate substitutes and such fillers as wood pulp and distributing it to some of the country’s biggest grocery chains.

Some grated Parmesan suppliers have been mislabeling product s by filling them with too much cellulose, a common anticlumping agent made from wood pulp, or using cheaper cheddar , instead of real Romano. Castle president Michelle Myrter is scheduled to plead guilty this month to criminal charges. She faces up to a year in prison and a $100,000 fine.

German brewers protect their reputations with Reinheitsgebot, a series of purity laws first drawn up 500 years ago, and Champagne makers prohibit most vineyards outside their turf from using the name. Maintenant le full force of the US government has been brought to bear defending the authenticity of grated hard Italian cheeses. Lequel est good news for Neal Schuman.

The U.S. government to the rescue again.

Laying a solid foundation for the case, I'm sure.

For years, Schuman has been a one-man Reinheitsgebot, insisting that the fragrant granules Americans sprinkle on their pizza and penne ought to be the real thing if not, the label should say so.

The stakes are 100 percent real for him. Schuman’s Fairfield, N.J., company, Arthur Schuman Inc., is the biggest seller of hard Italian cheeses in the United States, with 33 percent of the domestic market. He estimates that 20 percent of US production — worth $375 million in sales — is mislabeled.

“The tipping point was grated cheese, where less than 40 percent of the product was actually a cheese product,” Schuman said. “Consumers are innocent, and they’re not getting what they bargained for. And that’s just wrong.”

How serious is the problem? Bloomberg News had store-bought grated cheese tested for wood-pulp content by an independent laboratory.

Cellulose is a safe additive, and an acceptable level is 2 percent to 4 percent, according to Dean Sommer, a cheese technologist at the Center for Dairy Research in Madison, Wis. Essential Everyday 100% Grated Parmesan Cheese, from Jewel-Osco, was 8.8 percent cellulose, while Walmart Stores Inc.’s Great Value 100% Grated Parmesan Cheese registered 7.8 percent, according to test results. Whole Foods’s 365 brand didn’t list cellulose as an ingredient on the label, but still tested at 0.3 percent. Kraft had 3.8 percent.

“We remain committed to the quality of our products,” Michael Mullen, a Kraft Heinz Co. spokesman, said in an e-mail. John Forrest Ales, a Walmart spokesman, said he questioned the reliability of testing a single sample and that Walmart’s “compliance team is looking into these findings.”

Jewel-Osco is also investigating, spokeswoman Mary Frances Trucco said in an e-mail. “We pride ourselves on the quality of products we deliver for our customers,” Trucco said.

“We strongly believe that there is no cellulose present,” Blaire Kniffin, a Whole Foods Market Inc. spokeswoman, said in an e-mail, adding that it could have been a false positive. “But we are investigating this matter.”

According to the FDA’s report on Castle, “no Parmesan cheese was used to manufacture” the Market Pantry brand 100% grated Parmesan Cheese, sold at Target Corp. stores, and Always Save Grated Parmesan Cheese and Best Choice 100% Grated Parmesan Cheese, sold by Associated Wholesale Grocers Inc., which along with its subsidiaries supplies 3,400 retail stores in 30 states. Instead, there was a mixture of Swiss, mozzarella, white cheddar, and cellulose, according to the FDA.

Castle has never been an authorized Target vendor, according to Target spokeswoman Molly Snyder. “We are investigating the information provided in the report,” she said in an e-mail. Jeff Pedersen, an executive vice president of Associated Wholesale Grocers, had no comment.

I always liked the cardboard container with the plastic top giving you a choice of a half moon or shaker holes to control your grated cheese distribution.

Until recently, there was little incentive to follow labeling rules . Criminal cases are rare. That’s because the FDA, which enforces the country’s food laws, prioritizes health hazards, said John Spink, director of the Food Fraud Initiative at Michigan State University. But civil lawsuits abound. A Jan. 29 complaint accuses McDonald’s Corp. of selling pure mozzarella sticks that contain starch, considered a filler, a claim the company denies.

Cheese makers commit adulteration because it saves money.

It's in the millions of dollars.

--more--"

And here I was going to have spaghetti for supper tonight.

No cheese, thanks.

METTRE À JOUR: Walmart sued over wood pulp in parmesan cheese


Propaganda Pre$ Monitor

Acting on a tip, agents of the Food and Drug Administration paid a surprise visit to a cheese factory in rural Pennsylvania on a cold November day in 2012.

They found what they were looking for: evidence that Castle Cheese Inc. was doctoring its 100 percent real Parmesan with cut-rate substitutes and such fillers as wood pulp and distributing it to some of the country’s biggest grocery chains.

Some grated Parmesan suppliers have been mislabeling product s by filling them with too much cellulose, a common anticlumping agent made from wood pulp, or using cheaper cheddar , instead of real Romano. Castle president Michelle Myrter is scheduled to plead guilty this month to criminal charges. She faces up to a year in prison and a $100,000 fine.

German brewers protect their reputations with Reinheitsgebot, a series of purity laws first drawn up 500 years ago, and Champagne makers prohibit most vineyards outside their turf from using the name. Maintenant le full force of the US government has been brought to bear defending the authenticity of grated hard Italian cheeses. Lequel est good news for Neal Schuman.

The U.S. government to the rescue again.

Laying a solid foundation for the case, I'm sure.

For years, Schuman has been a one-man Reinheitsgebot, insisting that the fragrant granules Americans sprinkle on their pizza and penne ought to be the real thing if not, the label should say so.

The stakes are 100 percent real for him. Schuman’s Fairfield, N.J., company, Arthur Schuman Inc., is the biggest seller of hard Italian cheeses in the United States, with 33 percent of the domestic market. He estimates that 20 percent of US production — worth $375 million in sales — is mislabeled.

“The tipping point was grated cheese, where less than 40 percent of the product was actually a cheese product,” Schuman said. “Consumers are innocent, and they’re not getting what they bargained for. And that’s just wrong.”

How serious is the problem? Bloomberg News had store-bought grated cheese tested for wood-pulp content by an independent laboratory.

Cellulose is a safe additive, and an acceptable level is 2 percent to 4 percent, according to Dean Sommer, a cheese technologist at the Center for Dairy Research in Madison, Wis. Essential Everyday 100% Grated Parmesan Cheese, from Jewel-Osco, was 8.8 percent cellulose, while Walmart Stores Inc.’s Great Value 100% Grated Parmesan Cheese registered 7.8 percent, according to test results. Whole Foods’s 365 brand didn’t list cellulose as an ingredient on the label, but still tested at 0.3 percent. Kraft had 3.8 percent.

“We remain committed to the quality of our products,” Michael Mullen, a Kraft Heinz Co. spokesman, said in an e-mail. John Forrest Ales, a Walmart spokesman, said he questioned the reliability of testing a single sample and that Walmart’s “compliance team is looking into these findings.”

Jewel-Osco is also investigating, spokeswoman Mary Frances Trucco said in an e-mail. “We pride ourselves on the quality of products we deliver for our customers,” Trucco said.

“We strongly believe that there is no cellulose present,” Blaire Kniffin, a Whole Foods Market Inc. spokeswoman, said in an e-mail, adding that it could have been a false positive. “But we are investigating this matter.”

According to the FDA’s report on Castle, “no Parmesan cheese was used to manufacture” the Market Pantry brand 100% grated Parmesan Cheese, sold at Target Corp. stores, and Always Save Grated Parmesan Cheese and Best Choice 100% Grated Parmesan Cheese, sold by Associated Wholesale Grocers Inc., which along with its subsidiaries supplies 3,400 retail stores in 30 states. Instead, there was a mixture of Swiss, mozzarella, white cheddar, and cellulose, according to the FDA.

Castle has never been an authorized Target vendor, according to Target spokeswoman Molly Snyder. “We are investigating the information provided in the report,” she said in an e-mail. Jeff Pedersen, an executive vice president of Associated Wholesale Grocers, had no comment.

I always liked the cardboard container with the plastic top giving you a choice of a half moon or shaker holes to control your grated cheese distribution.

Until recently, there was little incentive to follow labeling rules . Criminal cases are rare. That’s because the FDA, which enforces the country’s food laws, prioritizes health hazards, said John Spink, director of the Food Fraud Initiative at Michigan State University. But civil lawsuits abound. A Jan. 29 complaint accuses McDonald’s Corp. of selling pure mozzarella sticks that contain starch, considered a filler, a claim the company denies.

Cheese makers commit adulteration because it saves money.

It's in the millions of dollars.

--more--"

And here I was going to have spaghetti for supper tonight.

No cheese, thanks.

METTRE À JOUR: Walmart sued over wood pulp in parmesan cheese


Propaganda Pre$ Monitor

Acting on a tip, agents of the Food and Drug Administration paid a surprise visit to a cheese factory in rural Pennsylvania on a cold November day in 2012.

They found what they were looking for: evidence that Castle Cheese Inc. was doctoring its 100 percent real Parmesan with cut-rate substitutes and such fillers as wood pulp and distributing it to some of the country’s biggest grocery chains.

Some grated Parmesan suppliers have been mislabeling product s by filling them with too much cellulose, a common anticlumping agent made from wood pulp, or using cheaper cheddar , instead of real Romano. Castle president Michelle Myrter is scheduled to plead guilty this month to criminal charges. She faces up to a year in prison and a $100,000 fine.

German brewers protect their reputations with Reinheitsgebot, a series of purity laws first drawn up 500 years ago, and Champagne makers prohibit most vineyards outside their turf from using the name. Maintenant le full force of the US government has been brought to bear defending the authenticity of grated hard Italian cheeses. Lequel est good news for Neal Schuman.

The U.S. government to the rescue again.

Laying a solid foundation for the case, I'm sure.

For years, Schuman has been a one-man Reinheitsgebot, insisting that the fragrant granules Americans sprinkle on their pizza and penne ought to be the real thing if not, the label should say so.

The stakes are 100 percent real for him. Schuman’s Fairfield, N.J., company, Arthur Schuman Inc., is the biggest seller of hard Italian cheeses in the United States, with 33 percent of the domestic market. He estimates that 20 percent of US production — worth $375 million in sales — is mislabeled.

“The tipping point was grated cheese, where less than 40 percent of the product was actually a cheese product,” Schuman said. “Consumers are innocent, and they’re not getting what they bargained for. And that’s just wrong.”

How serious is the problem? Bloomberg News had store-bought grated cheese tested for wood-pulp content by an independent laboratory.

Cellulose is a safe additive, and an acceptable level is 2 percent to 4 percent, according to Dean Sommer, a cheese technologist at the Center for Dairy Research in Madison, Wis. Essential Everyday 100% Grated Parmesan Cheese, from Jewel-Osco, was 8.8 percent cellulose, while Walmart Stores Inc.’s Great Value 100% Grated Parmesan Cheese registered 7.8 percent, according to test results. Whole Foods’s 365 brand didn’t list cellulose as an ingredient on the label, but still tested at 0.3 percent. Kraft had 3.8 percent.

“We remain committed to the quality of our products,” Michael Mullen, a Kraft Heinz Co. spokesman, said in an e-mail. John Forrest Ales, a Walmart spokesman, said he questioned the reliability of testing a single sample and that Walmart’s “compliance team is looking into these findings.”

Jewel-Osco is also investigating, spokeswoman Mary Frances Trucco said in an e-mail. “We pride ourselves on the quality of products we deliver for our customers,” Trucco said.

“We strongly believe that there is no cellulose present,” Blaire Kniffin, a Whole Foods Market Inc. spokeswoman, said in an e-mail, adding that it could have been a false positive. “But we are investigating this matter.”

According to the FDA’s report on Castle, “no Parmesan cheese was used to manufacture” the Market Pantry brand 100% grated Parmesan Cheese, sold at Target Corp. stores, and Always Save Grated Parmesan Cheese and Best Choice 100% Grated Parmesan Cheese, sold by Associated Wholesale Grocers Inc., which along with its subsidiaries supplies 3,400 retail stores in 30 states. Instead, there was a mixture of Swiss, mozzarella, white cheddar, and cellulose, according to the FDA.

Castle has never been an authorized Target vendor, according to Target spokeswoman Molly Snyder. “We are investigating the information provided in the report,” she said in an e-mail. Jeff Pedersen, an executive vice president of Associated Wholesale Grocers, had no comment.

I always liked the cardboard container with the plastic top giving you a choice of a half moon or shaker holes to control your grated cheese distribution.

Until recently, there was little incentive to follow labeling rules . Criminal cases are rare. That’s because the FDA, which enforces the country’s food laws, prioritizes health hazards, said John Spink, director of the Food Fraud Initiative at Michigan State University. But civil lawsuits abound. A Jan. 29 complaint accuses McDonald’s Corp. of selling pure mozzarella sticks that contain starch, considered a filler, a claim the company denies.

Cheese makers commit adulteration because it saves money.

It's in the millions of dollars.

--more--"

And here I was going to have spaghetti for supper tonight.

No cheese, thanks.

METTRE À JOUR: Walmart sued over wood pulp in parmesan cheese


Voir la vidéo: Stockage du Bois pour lhiver. (Septembre 2021).